Vous aimez les RPG?Ça tombe bien, on en parle ^^ Final Fantasy, World Of Warcraft, Guild Wars, Shin Megami Tensei...Tous les RPG ont rendez-vous ici ^^
 
AccueilAccueil  PortailPortail  Blog Puissance RPG  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Akira Kurosawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Riot
RiskBreaker de la Ligue
RiskBreaker de la Ligue
avatar

Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 843
Date de naissance : 09/06/1986
Age : 31
Localisation : LeaMundis, Ivalice
Emploi/loisirs : Fan de ciné, mangas et jeux vidéos
Humeur : ça dépend....surtout, pas me faire chier, capice?^^
RPG préféré(s) : Vagrant Story, Shin Megami Tensei, FF (6/8/9/12)
Personnage(s) préféré(s) : Squall Leonheart, Ashley Riot, Linoa Heartilly
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Akira Kurosawa   Dim 14 Mar - 22:06

On ne peut pas parler du cinéma japonais, asiatique, et mondial, sans parler d'Akira Kurosawa.

Voici donc le maître absolu du cinéma japonais, l'homme qui inspira Sergio Leone, John Sturges, George Lucas, et sans doute bien d'autres, bien connu pour sa collaboration avec le grand Toshiro Mifune (qui fut à Kurosawa ce que De Niro est à Scorcese, Johnny Depp à Tim Burton, ou que fut Chow Yun Fat à John Woo).

Akira Kurosawa


Akira Kurosawa (黒澤 明, Kurosawa Akira, 23 mars 1910 - 6 septembre 1998) est un réalisateur, producteur et scénariste japonais.
Avec Yasujirō Ozu et Kenji Mizoguchi, il est certainement le réalisateur japonais le plus célèbre et a profondément influencé plusieurs générations de réalisateurs.

Akira Kurosawa naît en 1910 dans le quartier d'Omori, à Tokyo.
Il est le benjamin d'une famille de sept enfants, qui descend tout droit d'une célèbre famille de samouraïs (ce qui explique en grande partie sa fascination pour le shogunat, les samouraïs, les ronins, et leur mise en scène dans nombre de ses films).

Son enfance est marquée par plusieurs drames (la mort de sa sœur, le séisme de Kantō de 1923 puis le suicide de son frère qu'il idolâtrait).
Il se passionne très tôt pour la peinture et se forge une solide culture cinématographique grâce à son père, cinéphile averti, et son frère Heigo, qui travaille comme benshi (commentateur de films muets).
Malgré tout, il refuse de s'engager aux Beaux-Arts et part vers des actions militantes gauchistes, dont il finit par se lasser.

Alors qu'il gagne sa vie comme illustrateur de livres, il entre dans l'industrie du cinéma comme assistant-réalisateur pour le studio Photo Chemical Laboratory. Il apprend le métier sur le terrain aux côtés du réalisateur Kajiro Yamamoto dont il se sépare en 1941. Il vend quelques scénarios, mais les producteurs refusent qu'il les réalise.

Dans un climat de censure, il réalise en 1943 son premier film adapté d'une biographie de Sugata Sanshiro par Tsuneo Tomita, la Légende du grand judo, qui connaît un succès très important au Japon.

Dans ses œuvres, Akira Kurosawa s'attachait à décrire ou à faire une parabole de la société humaine. Il dépeignit ainsi au long de ses films la pauvreté (Les Bas-Fonds, Dodes'kaden), la violence urbaine (Chien enragé), la maladie et l'immobilité des fonctionnaires (Vivre), la destruction de l'environnement (Rêves), la vieillesse (Madadayo)... Il fit également des fresques sur l'époque médiévale (Les Sept Samouraïs, Kagemusha, Ran). Dans ses films, il représente fréquemment des scènes oniriques en utilisant des décors de soie peinte (Dodes'kaden, Kagemusha, Madadayo).

Rashōmon fut le film de la consécration pour Akira Kurosawa, et à travers lui celui de la reconnaissance du cinéma japonais en Europe (Lion d'or à la Mostra de Venise 1951) et en Amérique (Oscar du meilleur film étranger).

Il enchaîne les succès avec L'Idiot, les Sept Samouraïs, le Château de l'araignée,Yojimbo,Sanjuro et Barberousse, lequel sera sa dernière collaboration avec l'un de ses acteurs les plus connus, Toshiro Mifune. Il connaît une période difficile entre sa tentative échouée de se tourner vers le cinéma américain et l'échec de son premier film en couleur, Dodes'kaden. Il fait une tentative de suicide en 1971.

Comme il a désormais des difficultés à produire ses films au Japon, Dersou Ouzala est financé par la société soviétique Mosfilm, ce film lui permet de renouer avec le succès grâce à l'Oscar du meilleur film étranger reçu en 1975. Il est aidé pour ses derniers films par les occidentaux Serge Silberman, Francis Ford Coppola et George Lucas qui lui permettent de réaliser des films grandioses qui reconstituent le Japon des Shoguns et qui sont de véritables chefs-d'œuvre aux images visionnaires et au style épique et shakespearien, comme Kagemusha (Palme d'or à Cannes en 1980, et César du meilleur film étranger en 1981), Ran ou encore Madadayo.

Kurosawa est lauréat du Prix de Kyōto en 1994 et prix de la culture asiatique de Fukuoka(1990).

Akira Kurosawa meurt le 6 septembre 1998 à Tōkyō.

Akira Kurosawa a inspiré de nombreux cinéastes.

* Les Sept Samouraïs aura pour remake les Sept Mercenaires (The magnificent seven) de John Sturges en 1960.
* Yojimbo aura pour remake Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari) de Sergio Leone en 1964.
* La Forteresse cachée a inspiré George Lucas pour l'écriture de La Guerre des étoiles (Star Wars).
* Tora ! Tora ! Tora ! : Akira Kurosawa a réalisé la première mouture des séquences japonaises du Tora ! Tora ! Tora ! The Attack On Pearl Harbor (トラ!トラ!トラ!) de Richard Fleischer. À la suite d'une dispute avec le réalisateur américain et les studios de la Century Fox, Kurosawa fut finalement remplacé par Toshio Masuda et le sulfureux Kinji Fukasaku pour la version finale de cette reconstitution historique de l'attaque de Pearl Harbor, vue pour la première fois par les deux camps.

Filmographie
Le premier titre est le titre le plus connu, en général celui en français, mais cela peut être le titre japonais (par exemple Dersu Uzala et Kagemusha).

Le 2 avril 2007 la Tōhō a déposé une plainte contre la société Cosmo Contents concernant la distribution des œuvres de Kurosawa. Le jugement permettra d'établir si les films d'Akira Kurosawa antérieurs à 1953 sont dans le domaine public ou pas. La cour du district de Tōkyō a rendu son jugement le 14 septembre 2007, établissant que les œuvres d'Akira Kurosawa ne seront dans le domaine public qu'à la fin de la 38e année après la mort de l'auteur, c'est-à-dire le 31 décembre 2036.

* 1941 : Uma (馬, Uma) de Kajiro Yamamoto (forte implication de Kurosawa, bien qu'il ne soit pas le réalisateur)[9]
* 1943 : La Légende du grand judo (姿三四郎, Sugata sanshiro)
* 1944 : Le Plus beau (一番美しく, Ichiban utsukushiku)
* 1945 : La Nouvelle Légende du grand judo (続姿三四郎, Zoku sugata sanshiro)
* 1945 : Les Hommes qui marchèrent sur la queue du tigre (虎の尾を踏む男たち, Tora no o wo fumu otokotachi)
* 1946 : Ceux qui bâtissent l'avenir (明日を創る人々, Asu o tsukuru hitobito)
* 1946 : Je ne regrette pas ma jeunesse (わが青春に悔なし, Waga seishun ni kui nashi)
* 1947 : Un merveilleux dimanche (素晴らしき日曜日, Subarashiki nichiyobi)
* 1948 : L'Ange ivre (酔いどれ天使, Yoidore Tenshi)
* 1949 : Le Duel silencieux (静かなる決闘, Shizukanaru ketto)
* 1949 : Chien enragé (野良犬, Nora-inu)
* 1950 : Scandale (醜聞, Shubun)
* 1950 : Rashōmon (羅生門, Rashōmon)
* 1951 : L'Idiot (白痴, Hakuchi)
* 1952 : Vivre (生きる, Ikiru)
* 1954 : Les Sept Samouraïs (七人の侍, Shichinin no samurai)
* 1955 : Vivre dans la peur (Chronique d'un être vivant) (生きものの記録, Ikimono no kiroku)
* 1957 : Le Château de l'araignée (蜘蛛巣城, Kumonosu jo)
* 1957 : Les Bas-Fonds (どん底, Donzoko)
* 1958 : La Forteresse cachée (隠し砦の三悪人, Kakushi toride no san-akunin)
* 1960 : Les Salauds dorment en paix (悪い奴ほどよく眠る, Warui yatsu hodo yoku nemuru)
* 1961 : Yojimbo parfois appelé Le Garde du corps (用心棒, Yojimbo)
* 1962 : Sanjuro (椿三十郎, Tsubaki Sanjūrō)
* 1963 : Entre le ciel et l'enfer (天国と地獄, Tengoku to jigoku)
* 1965 : Barberousse (赤ひげ, Akahige)
* 1970 : Dodes'kaden (どですかでん, Dodesukaden)
* 1975 : Dersou Ouzala aussi appelé L'Aigle de la Taïga (デルス・ウザーラ, Derusu Uzara)
* 1980 : Kagemusha, l'ombre du guerrier (影武者, Kagemusha)
* 1985 : Ran (乱, Ran)
* 1989 : Rêves (夢, Yume)
* 1991 : Rhapsodie en août (八月の狂詩曲, Hachi-gatsu no kyōshikyoku)
* 1993 : Madadayo (まあだだよ, Madadayo)

Œuvre posthume :

* 1998 : Après la pluie (雨あがる, Ame agaru) : œuvre posthume réalisée par Takashi Koizumi. La mise en scène, le scénario et les dialogues sont signés d'Akira Kurosawa.

******************


Règle Numéro 1:L'Admin a toujours raison
Règle Numéro 2:Si l'Admin a tort, se référer à la règle numéro 1
Revenir en haut Aller en bas
http://puissancerpg.unblog.fr/
Chtchédrine
Explorateur
Explorateur
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 129
Date de naissance : 20/11/1981
Age : 35
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Akira Kurosawa   Lun 15 Mar - 0:50

Dans une certaine mesure, les films d'Ozu ont eux-aussi eu une certaine influence sur d'autres réaliseurs contemporains (le courant réaliste ?)... en parallèle on a, aujourd'hui, les films d'animations de Miyazaki et ceux de Takahata ^^.
...
Sur Kurosawa en particulier, je me souviens bien du film Les Bas-fonds - tiré de l'oeuvre originale de Gorki - surtout grâce à son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://leamundis.onlyquery.com/index.htm
 
Akira Kurosawa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AKIRA (MacFarlane Toys) 2000-2001
» AKIRA de Katsuhiro Otomo.
» Akira-sama is here
» Classe Akira
» AKIRA NES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puissance RPG :: Bla-bla :: Cinéma et télé-
Sauter vers: